Augsbourg : une ville entre histoire et tourisme

La ville allemande Augsbourg fait partie du Land de Bavière, dans le sud-est du pays. Avec plus de 264.000 habitants, c’est la troisième plus grande ville bavaroise après Munich (la capitale) et Nuremberg. Cité à l’histoire ancienne et riche, c’est aujourd’hui une ville industrielle et universitaire qui constitue le chef-lieu du district de Souabe. Située sur le Lech, et plus exactement avant son confluent avec la Wertach, la ville garde encore dans l’architecture de quelques-uns de ses édifices la trace de sa période faste durant la Renaissance.

Histoire de Augsbourg en Allemagne

Colonie romaine fondée sous le règne de...





l’empereur Auguste (d’où elle tient son nom), Augsbourg est l’une des plus anciennes villes d’Allemagne. D’abord capitale de la province romaine de la Rhétie, elle fut dévastée successivement par les Huns (Ve s.), par Charlemagne (VIIIe s.) et par les Guelfes (XIe s.), mais elle a toujours ressurgi de ses cendres encore plus prospère. Plusieurs diètes d’Empire s’y sont tenues du Xe au XVIe siècle, et le texte fondateur du luthérianisme, appelé Confession d’Augsbourg, y a été présenté à Charles Quint pour la première fois en 1530. Il s’en est suivi l’alliance d’Augsbourg entre François 1er et les Luthériens contre Charles Quint (1534), puis l’Intérim d’Augsbourg en guise de compromis entre les deux partis (1548), pour aboutir enfin à la Paix d’Augsbourg (1555) entre Catholiques et Luthériens.

C’est donc aux XVe et XVIe siècles qu’Augsbourg connut son âge d’or, en devenant un centre financier et culturel majeur, notamment grâce aux banquiers et marchands Fuegger et Welser. La richesse de la ville attira de nombreux artistes (musiciens, peintres, sculpteurs…) à la recherche de mécènes.

Augsburg Allemagne
Rathaus de Augsbourg – Photo sous Licence GNU par Hullbr3ach

Tourisme Augsbourg

Augsbourg est connue pour être la ville natale de Leopold Mozart (le père de Wolfgang), de Holbein et de Berthold Brecht, et le style rococo en est devenu typique. On trouve également dans cette ville les maisons sociales les plus anciennes qui existent dans le monde. En effet, la famille des Fugger les a construites en 1516 et en a fait cadeau aux personnes qui étaient réellement dans le besoin, moyennant un loyer annuel de un florin rhénan, soit 0,88 €, encore en vigueur de nos jours. L’une de ces maisons est transformée en musée (Fuggerei) qu’on peut visiter parmi d’autres curiosités de la ville.

L’attention du touriste qui foule pour la première fois le centre de l’ancienne ville sera inévitablement attirée par l’imposant édifice qu’est le Rathaus (Hôtel de Ville), avec sa Tour Perlach, haute de 80 m, et d’où on a une superbe vue panoramique sur la ville. Toujours sur la Rathausplatz, on pourra admirer la fontaine d’Auguste (Augustusbrunnen), ou visiter le Musée Maximilien, avant d’aller retrouver des traces de Mozart ou encore emmener ses enfants s’amuser dans le Théâtre des marionnettes (Augsburger Puppenkiste).






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *