Chemnitz en Allemagne

Cette ville de l’ex RDA, qui s’appelait Karl-Marx-Stadt entre 1953 et 1990, appartient désormais au Land de la Saxe, dont elle est la troisième plus grande ville avec près de 245.000 habitants.

Chemnitz tient son nom de la rivière qui la traverse, au nord des contreforts des Monts métallifères, et constitue avec la ville de Zwickau l’un des trois sommets du Triangle économique de la Saxe, comprenant Dresde et Leipzig-Halle. Cette région est effectivement l’une des plus dynamiques aujourd’hui, avec des taux de croissance très élevés. L’économie de Chemnitz est essentiellement basée sur le secteur des services et l’industrie...





manufacturière. La ville représente également un centre scientifique avec notamment une importante université technologique.

Chemnitz en Allemagne
Les 2 hôtels de ville de Chemitz – Photo sous Licence Creative Commons par Wüstling

Histoire de Chemnitz

Au XIIe siècle, Chemnitz était un monastère bénédictin que l’empereur romain germanique Frédéric 1er Hohenstaufen (dit Barberousse) a érigé en cité impériale. Tout au long du moyen-âge, la ville a constitué un centre de production et de commerce des textiles, et au XIXe siècle elle est devenue un pôle industriel important. En 1913, sa population a même atteint le chiffre de 340.000 habitants, dépassant le chiffre actuel, ce qui est assez rare pour une ville. La deuxième guerre mondiale y a causé beaucoup de dommages, et les reconstructions après-guerre ont surtout été axées sur des habitations de type HLM. Ce n’est qu’après la réunification qu’un renouveau urbain a commencé à redessiner les contours de la ville.

Tourisme Chemnitz

Près de 50 millions d’euros ont été investis pour le réaménagement du centre-ville de Chemnitz, si bien qu’il se présente aujourd’hui sous la forme d’un espace moderne où se devinent les traces d’un patrimoine riche et divers. Le touriste peut en effet s’étonner d’une telle diversité : au fil de sa visite il observera aussi bien des édifices remontant à l’époque industrielle des XVIIIe et XIXe siècles (comme dans le quartier Kassberg), que des monuments plus modernes. A ce titre, citons par exemple cette énorme sculpture de la tête de Marx posée sur un cube, que les locaux surnomment Nischel (tête) et qui date de 1971. Autre bond dans le temps lors de la visite de l’ancien Hôtel de ville, qui arbore un portail Renaissance (XVe siècle), et même une tour rouge, probablement du XIIIe siècle, qui faisait partie de la muraille de la ville.
Les visiteurs de Chemnitz sauront apprécier aussi le riche programme que propose le Centre culturel DAStietz, avec sa bibliothèque, son Musée d’histoire naturelle, sa Nouvelle galerie saxonne, mais surtout des échantillons d’une forêt pétrifiée remontant à près de 300 millions d’années. Un autre musée à visiter est le Gunzenhauser qui renferme des œuvres inestimables d’artistes allemands contemporains. La culture à Chemnitz, c’est aussi l’Opéra et le théâtre Schauspielhaus, le Théâtre des marionnettes, la Philharmonie Robert-Schumann et bien d’autres lieux et manifestations.






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *