Gelsenkirchen : découvrir la ville allemande

La ville de Gelsenkirchen est située dans le Land allemand de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, et appartient à la région de la Rhur. Connue dans le passé comme étant la « cité des mille feux » à cause des myriades de lampes fonctionnant au gaz de houille et abondant dans la région, elle subit aujourd’hui les contrecoups de la disparition de l’industrie du charbon, avec notamment un des taux de chômage les plus élevés du pays.

Gelsenkirchen se rattrape toutefois avec l’énergie solaire dont elle abrite la plus grande usine en Allemagne. La ville, de près de 260.000 habitants, est tout de même la quatrième ville allemande propice aux affaires, grâce à son...





importante infrastructure et sa politique municipale.

Gelsenkirchen en Allemagne
Photo sous Licence GNU par Thomas Robbin

Histoire de Gelsenkirchen

Ancienne communauté de petits villages agricoles installée par les Saxons, Gelsenkirchen ne doit son essor qu’à la découverte du charbon au XIXe siècle et à toute l’industrie lourde qui s’était alors développée. Lorsque le canal Rhin-Herne, joignant l’Ems (Dortmund) au Rhin (Duisburg), a été achevé en 1914, Gelsenkirchen a pu enfin disposer de son port intérieur qui compte aujourd’hui parmi les plus importants d’Allemagne avec un chiffre annuel de l’ordre de 2 millions de tonnes. Le port est lui-même connecté au vaste réseau ferroviaire de la ville, ainsi qu’aux nombreuses autoroutes qui desservent la région.

Tandis que le centre-ville est situé sur la rive sud du canal, les districts de Horst et de Buer se retrouvent au nord de celui-ci. C’est dans cette zone que l’on retrouve la plupart des monuments historiques de la ville, à l’exemple du Schlosse Berge (Château des montagnes) dont l’histoire remonterait au XIIIe siècle mais dont l’architecture actuelle date du XVIIIe siècle. Modernisé dans les années 1977-78, puis rénové et restauré en 2004, il trône aujourd’hui au milieu d’un superbe parc paysager baroque où se déroule annuellement un festival traditionnel. Il en est de même du célèbre château de Horst qui replonge le visiteur dans l’époque de la Renaissance et qui fait aujourd’hui office de centre culturel majeur de la ville. Le monument le plus ancien de la ville est sans conteste le château fort de Lüttinghof, dont la construction remonte à 1308, et qui est entouré d’une réserve naturelle peuplée de chênes trois fois centenaires.

Tourisme Gelsenkirchen

Ce qui est aussi remarquable à Gelsenkirchen c’est que tous les anciens charbonnages (représentant un environnement peu esthétique) ont maintenant laissé place à des lieux reconvertis où grouille la vie culturelle et artistique de la ville. Des spectacles de théâtre ou de cabaret sont donnés dans les bâtiments même des vieilles exploitations de charbon. Parmi ces derniers, le Consol Theater constitue à l’heure actuelle un formidable espace créatif, animé de soirées jazz, de pièces de théâtre et autres représentations artistiques. Une autre mine désaffectée a donné naissance au magnifique Parc de l’étoile du Nord, où l’on peut faire du cyclisme le long du canal, assister à des projections de cinéma en plein air, ou se fondre dans la foule de l’Amphitheater lors d’un festival de rock gothique.

Tourisme Gelsenkirchen
Photo sous Licence GNU par Marc Schuelper






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *