Conférence de Potsdam

Posted on

Bien que la Seconde Guerre mondiale n’ait pas encore pris fin, quelques délégations des pays tripartites, entre autres, les États-Unis, l’URSS et la Grande-Bretagne ont tenu une réunion à Potsdam, au sud-ouest de Berlin, le 17 juillet au 2 août 1945. Harry Truman et Bymes représentaient les États-Unis, Joseph Staline et Molotov pour l’URSS, Winston Churchill et Eden pour la Grande-Bretagne. L’accord de Potsdam a été décrété et signé par ces trois puissances le 25 juillet 1945.

Accords de Potsdam




/>

Churchill, Truman et Stalin

Allemagne

Les « Trois Grands » se sont mis d’accord pour créer un conseil des cinq grands pays : États-Unis, Royaume-Uni, URSS, France et Chine, afin d’élaborer les traités avec les anciens alliés de l’Allemagne.

Pour l’Allemagne, cette conférence annonce le commencement de la « dénazification », c’est-à-dire, l’abolition du nazisme d’Adolf Hitler et de mettre également un trait sur le désarmement et la démilitarisation allemande, la préparation des traités et le jugement des criminels de guerre. Ces mesures ont été prises pour que l’Allemagne ne constitue plus une menace pour ses pays voisins, de même pour la paix mondiale. L’intention des alliés était de donner aux Allemands l’opportunité refaire leurs vies basées sur la démocratie et la tranquillité.

Autriche

La conférence a aussi étudié une demande du gouvernement soviétique touchant l’extension de l’Autriche et le pouvoir du gouvernement temporaire autrichien. Les trois dirigeants ont trouvé un accord afin d’étudier cette requête après l’arrivée des forces américaines et britanniques dans la ville de Vienne.

Pologne

La conférence de Potsdam a étudié également les problèmes liés au gouvernement provisoire polonais et à la frontière ouest de la Pologne. Ainsi, les gouvernements américain et britannique ont adopté des mesures pour défendre les causes de l’État provisoire polonais en tant que gouvernement légal de l’État polonais. Dans ce cas, la possibilité de reprendre tous les biens au nom du gouvernement polonais qui ont été transférés a été attribuée au gouvernement provisoire de la Pologne. Ils ont aussi décidé d’appuyer ce gouvernement provisoire dans les démarches à suivre pour faire retourner les Polonais exilés au pays. Concernant la frontière et l’agrandissement du territoire de la Pologne, les trois alliances assuraient que la limite finale de la frontière occidentale de la Pologne soit exécutée à la minute qui suit le traité de paix.

Carte de la division de la Pologne
Carte du déplacement de la Pologne en 1945

Pour conclure, la conférence a opté pour une proclamation sur la politique collective à suivre afin d’installer le plus vite possible les clauses d’une paix stable et constante après la victoire en Europe. Les trois États pensaient qu’il serait préférable que la condition normale de l’Italie, de la Finlande, de la Roumanie, de la Bulgarie et de la Hongrie prenne fin par la conclusion de traités de paix. La conférence a conclu également le transfert des Allemands qui étaient encore en Pologne, en Tchécoslovaquie et en Hongrie dans leurs pays natals.

Découvrir encore plus sur Potsdam :

Les attractions à visiter
Se rendre à Postdam depuis Berlin
Histoire de la ville
Le château Sans Soucis






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *