Parc national de Hainich

Posted on

En visitant la Thuringe en Allemagne, on ne peut manquer de passer voir la ville d’Eisenach et son célèbre château de Wartburg sans oublier évidemment son fameux parc national Hainich, s’étendant sur quelques 7500 ha tous boisés de feuillus. Un espace dédié à la protection des anciennes forêts de hêtres et à ce titre il est inscrit dans le patrimoine mondial de l’UNESCO.

Vue aérienne Parc National de Hainich
Vue aérienne du parc – Creative Commons Fritz Geller-Grimm

La faune du parc

En s’aventurant dans le parc on doit rester attentif pour écouter et observer les alentours afin de dénicher un chat sauvage, un chevreuil, un blaireau,...





un sanglier, une martre ou tout autre animal qui a élu refuge dans la vaste forêt du parc. Outre les animaux sauvages, on peut découvrir quelques belles variétés d’oiseaux comme le pinson, la fauvette ou le woodpecker sans oublier divers amphibiens à commencer par les grenouilles et les crapauds. Au total ce parc enferme 49 mammifères en plus des autres espèces animales représentées au parc Hainichi.

Chat sauvage
Un des chats sauvages du parc de Hainich – Creative Commons Alena Houšková

La flore du parc

La richesse et la diversité de la faune n’a d’égale que celle de la flore, entre prairies sèches, étangs, fourrés et bosquets, on change de paysage à chaque instant. De riches peuplements de feuillus caractérisent ce parc avec des forêts pionnières et des arbustes qui constituent des habitats adéquats pour les animaux, les oiseaux, les insectes et autres espèces peuplant le parc national de Hainich. Celui-ci est dominé par une importante forêt de feuillus qui constitue un peu plus de 70% alors que les conifères ne constituent que 3,5% de la superficie totale. L’arbre dominant est le hêtre qui côtoie différentes variétés florales comme la violette, l’anémone, le corydallis en plus de quelques plantes aromatiques comme l’ail sauvage et turc. Étant donné que le site recèle de grandes étendues de forêts anciennes, on y trouve tout naturellement plusieurs variétés de champignons, d’ailleurs on y a recensé pas moins de 1646 espèces.

Flore du Parc National de Hainich
Les arbres et plantes du Parc – GNU Michael Fiegle

Comment s’y rendre

Pour se rendre au parc national de Hainichi, il est possible de programmer une randonnée sur le sentier de Top Walk depuis Thiemsburg ou s’y rendre en bus ou en voiture de location en suivant la route B84. Plusieurs signalisations ont été prévues dans la région pour orienter les visiteurs et les aider à se rendre aisément à leur destination finale.

Photo du Parc national de Hainich
Les champs près du parc – Creative Commons Michael Fiegle

Hébergements sur place

En matière d’hébergement, des hôtels de plusieurs étoiles ainsi que d’autres logements plus traditionnels et pittoresques se situent à proximité du parc. Mais ce n’est pas tout, car des aires de campings sont prévues dans la région notamment celui qui se trouve à la frontière du parc national de Hainichi, permettant de découvrir le parc et la région environnante tout en résidant en pleine nature, une option qui a beaucoup de succès auprès des visiteurs du site.

Le parc national de Hainichi représente plus qu’un espace naturel où on peut passer quelques heures à découvrir ses paysages, sa fane et sa flore, car il permet de préserver l’équilibre de l’écosystème et les différentes espèces floristiques et faunistiques qui le composent.






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *