Tourisme à Nuremberg

Posted on

Une des principales destinations touristiques en Allemagne, et charmante cité impériale au cachet médiéval, Nuremberg a su préserver son patrimoine historique.

En effet, alors que Nuremberg a été presque entièrement détruite par les Alliés, la ville a été reconstruite pratiquement à l’identique, faisant revivre le millier d’années qui nous séparent de sa fondation (961 années exactement en 2011). Toute l’ancienne ville est donc là, avec ses maisons à colombages, ses églises gothiques, ses châteaux, sa belle fontaine, le pont enjambant la rivière Pegnitz qui la coupe en deux, et les fortifications qui la protègent.

Nuremberg en Allemagne
Photo sous Licence GNU

Mais la ville, qui réussit un heureux mariage entre tradition et...





modernité, est aussi une métropole majeure de l’Allemagne d’aujourd’hui, résolument tournée vers les technologies de pointe, ce qui en fait le deuxième centre économique de Bavière, après Munich. En cela, elle a hérité depuis près de cinq siècles d’un riche patrimoine de sciences et d’inventions, dont on peut suivre les traces dans le musée de culture industrielle, le musée des Transports et le musée du Chemin de fer. Mais Nuremberg a toujours été et demeure encore connue pour sa fabrication de jouets, dont le musée du jouet témoigne.

Certes, la ville a été récupérée par les nazis pour son passé prestigieux, et promu ensuite capitale idéologique du Troisième Reich, comme en témoigne le cadre des congrès du Parti national-socialiste de 1933 à 1938, abritant aujourd’hui un important Centre de Documentation sur cette période de l’Allemagne contemporaine. On y trouve notamment des objets ayant appartenu à Hitler. Cependant, d’autres musées balaient des périodes autrement plus glorieuses de l’Allemagne, à l’image du musée national germanique qui donne sur la rue des Droits de l’Homme et qui recèle des dizaines de milliers d’objets, reflétant tout ce qui a joué un rôle important dans les terres germanophones, en matière d’art et de culture. On peut y découvrir par exemple des œuvres du peintre Dürer, le cône d’or d’Ezelsdorf, le globe de Behaim, l’œuf de Nuremberg, etc.

Les gourmets trouveront aussi leur compte avec le traditionnel pain d’épices Lebkuchen, ou encore les fameuses petites saucisses grillées Nürnberger Rostbratwurst, typiques de la Franconie, que l’on accompagne d’une salade de pommes de terre ou d’une choucroute chaude, pour finir avec un Nürem-biscotti, biscuit frit trempé dans un coulis de chocolat. De la bière brassée localement fait souvent partie du régal, à moins que l’on ait une préférence pour un bon vin du terroir. Sinon la cuisine internationale est présente dans presque tous les restaurants, et les fast-foods turcs sont là pour les petits creux. En tous cas, sur la place du marché où se tient le Christkindelsmarkt en période de Noël, nombre d’échoppes et d’auberges conviviales ouvrent leurs portes pour satisfaire les moindres désirs du touriste.

Et bien entendu, la promenade pour faire le tour de l’ancienne ville est incontournable. Qu’il s’agisse de visiter de vieux édifices tels que le l’Hôtel de Ville ou le Palais de justice, ou des églises gothiques telles que l’église Notre-Dame, l’église Saint-Laurent ou encore l’église Sébald, qu’il s’agisse de dominer le panorama à partir de la forteresse du Kaiserburg, de longer la Pegniz, de se promener le soir dans le Max-Brücke, il y a toujours de quoi s’émerveiller à Nuremberg. Et il n’est pas rare que la visite du touriste coïncide avec quelque festivité locale, où l’ambiance bon enfant est garantie !

Découvrir plus sur Nuremberg :

Les attractions à voir
Les monuments historiques
Faire du shopping
Le métro
Les meilleurs hôtels de la ville
L’aéroport international
Le salon du jouet
Codes postaux de la ville
Le climat
Le procès






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *